Quatre nouveaux Directeurs entrent en fonction à l’ONA

« Nous attendons de vous de meilleures performances ». C’est en ces termes que le directeur général de l’Office National d’Assurance-Vieillesse, Me Chesnel Pierre, a installé dans leurs fonctions, le jeudi 22 mars 2018, quatre nouveaux directeurs au cours d’une brève cérémonie à la salle de conférence du siège social de l’institution, à Delmas 17.

 

Entourés pour la circonstance de leurs collègues et collaborateurs, Me Joram Demas, le tout nouveau Coordonnateur de l’Unité de gestion des grandes entreprises (UCGE), M. Marc Michel Jean-François, muté à l’Unité de Gestion des Pensionnés (UGP), Mme Bernadette Charlier Jean, promue Directrice 2 à la Direction de Sécurité Sociale, et Me Pierre Emmanuel Thermezy, appelé pour assurer l’interim à la Direction de Sécurité Sociale, ont été, tour à tour, investis de la plénitude des attributs de leurs charges.

 

« Vous avez été nommés en raison de vos qualités professionnelles et humaines », a dit le directeur général aux nouveaux responsables qui sont des cadres de haute compétence ayant tous fait carrière à l’ONA. « Tout le monde vous estime qualifiés pour occuper les postes qui vous ont été confiés. Cela signifie que vous avez la totale confiance du directeur général », a relevé Me Chesnel Pierre qui a tenu à féliciter les promus, avant d’insister sur la lourde tâche qui attend chacun d’eux.

 

« Je voudrais particulièrement vous rappeler que vous rentrez dans un processus que vous connaissez très bien et qui impose des exigences particulières ». Car, a-t-il précisé, « une chose est d’être à ce niveau, une autre est d’être à un niveau plus élevé et de vous maintenir aux nouvelles fonctions ». D’autant que, « sous mon administration à l’ONA, on ne se maintient pas par automaticité, on se maintient par ses qualités et par ses performances ».

 

L’État haïtien s’est donné pour devoir de créer l’ONA afin d’établir les conditions nécessaires à l’amélioration du niveau de vie de la population, de prendre les mesures adéquates à l’effet d’assurer la protection de la classe ouvrière. « Tout doit être axé sur les besoins des assurés et des pensionnés. Notre priorité est d’accorder à ces derniers une attention spéciale à l’ONA », leur a-t-il rappelé.

Au moment de clore son intervention, le directeur général a exhorté les nouveaux responsables à mettre tout en œuvre afin d’élargir la couverture de sécurité sociale à tous les travailleurs du secteur formel, et surtout aux travailleurs du secteur informel totalement exclus du système de sécurité sociale. « Une occasion pour chacun de nous de faire plus encore, de dépasser ses limites, d’être plus performants afin de pouvoir s’aligner sur les instructions formelles du Président de la République, SEM Jovenel Moise, de faire de cette institution une fierté nationale et un leader du crédit destiné aux assurés de l’ONA, particulièrement celles et ceux qui n’ont pas encore accès au crédit bancaire ».