ONAFANM confirme sa présence à La Chapelle!

Plus long est le chemin, plus grande est notre motivation. Le 14 septembre 2019, plus de 200 petites marchandes ont pu bénéficier, dans le respect et la discipline, des services de la nouvelle structure de l’ONA – l’ONAFanm –. Et cette fois-ci, les activités ont lieu à l’école fondamentale Benoît Batraville de La Chapelle.

La Chapelle est une petite commune du département de l’Artibonite, située dans l’arrondissement de Saint-Marc. Elle a été érigée au rang des communes par le décret du gouvernement provisoire datant du 3 juillet 1889. Elle a une superficie de 143 km2, une population de 28 695 habitants et une densité de 200 habitants/km2. C’est dans cette belle commune que ONAFanm a donc jeté son dévolu en ce samedi du 14 septembre.

Ce prêt accordé vient, comme toujours, renforcer les activités économiques de ces héroïnes d’Haïti qui ne cessent de se battre dignement et courageusement pour propulser l’économie du pays. Et le timing ne pouvait pas être plus précis : tout juste au début de la rentrée scolaire. Pour le plus grand bonheur des grandes dames de La Chapelle qui n’ont pas manqué de manifester leur contentement. « Merci Me Chesnel Pierre », criaient-elles. Elles ont compris qu’à travers ONAFanm, le Directeur Général de l’ONA ne cesse de confirmer et de prouver que le véritable combat à mener en Haïti est celui de l’opportunité égale pour tous et pour toutes.

« Si le taux n’était pas intéressant, je n’allais pas m’embarquer », témoigne l’une des bénéficiaires qui avait l’habitude d’emprunter ailleurs à un taux usuraire. ONAFANM montre donc la nécessité de finir avec les préjugés en ce qui a trait à l’accès au crédit en Haïti. Plus que jamais, l’on doit démocratiser le crédit dans le pays pour permettre à plus de gens d’être en mesure de se prendre en charge et de devenir autonomes.

Avec son taux préférentiel, ONAFanm se positionne comme la solution adéquate aux difficultés que rencontrent les femmes fortes et dynamiques du pays. Elle confirme qu’elle n’expose pas de barrières. Elle est la réponse tant attendue et espérée de toutes ces femmes victimes de la problématique du crédit.

De ce passage remarquable d’ONAFanm à La Chapelle, l’on dénote sur le visage des bénéficiaires la satisfaction, la reconnaissance et surtout une plus grande motivation de prendre en main leur destin.

#ONAFANM se zafè ti machann!
#ONAFANM tout fanm ladann!
#ONAFANM ochan pou fanm lakay!