ONA-RENCONTRE : Vers l’amélioration de la qualité des services destinés à la population

Une vingtaine de représentants d’entreprises affiliées à l’Office National d’Assurance-Vieillesse (ONA) ont participé à une rencontre-débat sur la qualité des services, le mercredi 24 juillet 2019, au local de l’Institution à l’invitation du Directeur Général, Me. Chesnel Pierre.

Par cette initiative, la Direction Générale voulait permettre aux entreprises d’engager des échanges francs et ouverts sur leurs appréhensions et celles de leurs employés par rapport aux services offerts par l’institution. De plus, les différentes prestations de l’ONA en matière de protection sociale sont souvent peu connues, alors que les produits et services proposés ne cessent d’évoluer.

Accompagné de quelques cadres de l’Institution, le Directeur général a rappelé aux entreprises les différentes opportunités mises à la disposition des assurés, notamment celles de préparer leur retraite et de bénéficier d’une couverture d’assurance invalidité ou vieillesse, sans omettre un accompagnement agissant au cours de leur vie active.

Il a rassuré que les cotisations versées sont disponibles sur le compte des assurés et garantissent les droits de ces derniers à la retraite, aux prestations et aux services. Ainsi, les assurés peuvent réaliser leurs projets de vie grâce à des prêts à la consommation et hypothécaires à des taux préférentiels et dans des délais de remboursement raisonnables.

« La plus grande priorité de l’ONA est d’offrir un service de qualité aux employeurs et aux  employés affiliés, et d’établir une relation parfaite avec les cotisants », a souligné le patron de l’ONA, avant de passer la parole aux participants qui ont loué l’initiative et alimenté le débat autour des attentes et préoccupations  de leurs employés.

Des sujets importants visant l’amélioration du service et l’obligation des employeurs envers leurs employés ont été discutés. Les intervenants ont surtout mis l’accent sur la problématique de l’obtention de la  carte digitaliséede l’ONA, ainsi que les conditions d’octroi des prêts sur cotisations.

Ces échanges ont aussi permis de discuter des pistes de solutions adéquates pouvant aller dans le sens d’une amélioration des relations. Ainsi, les différents acteurs ont compris la  nécessité de revoir ensemble la teneur du formulaire relatif aux prêts sur cotisations, qui a fait l’objet d’âpres discussions, et d’exhorter le personnel de l’ONA à faire preuve d’efficacité, de rigueur et de célérité dans le traitement des dossiers, et à ramener les procédures à la simplicité et à la clarté.

Pouvoir discuter avec l’ONA constitue, pour les entreprises, « un pas de géant » et ouvre des perspectives pour diversifier et améliorer la nature des relations, de l’avis des personnalités présentes à la réunion. « Il y avait des choses qu’on ne comprenait pas, mais je pense que maintenant c’est plus clair. J’avais des soucis au niveau de dossiers de certains employés pour lesquels des cotisations sont payées mensuellement. Avec les différentes questions que j’ai posées, les réponses que j’ai eues, et surtout l’esprit d’ouverture et de pédagogie dont ont fait montre le directeur général et son équipe, je pense pouvoir désormais mener à bien ma tâche » a réagi une des participantes.

Les entreprises disent attendre de la part de l’ONA une plus grande transparence sur l’interprétation de textes souvent nébuleux et source d’erreurs ou de confusion. Ce à quoi le directeur général promet de remédier en intensifiant une campagne de communication de proximité et à caractère didactique.

En mettant fin à la réunion, le directeur général a annoncé la mise sur pied d’un comité de suivi, pour illustrer cette nouvelle façon de dialoguer avec l’ONA, permettant aussi une gestion simplifiée des relations.

Par ailleurs, « l’année 2019 devra marquer l’effectivité de l’informatisation intégrale de nos données, en ce qui concerne les cotisations et quotes-parts. Dans cette perspective, les opérations d’immatriculation des salariés du secteur privé vont se poursuivre sur l’ensemble du territoire », a rassuré Me Chesnel Pierre, tout en renouvelant l’engagement de l’ONA à approfondir les fondamentaux d’un dialogue serein et constructif avec tous les partenaires pour un plus grand partage d’informations,

Parmi les entreprises présentes, il y a lieu de citer les Huileries Haitiennes, la Fondation Mission de l’Espoir, la Croix-Rouge Américaine, PSS, CDS, Casami, Médecins Sans Frontières, le Petit Séminaire Collège Saint Martial, Laboratoires 4c, PAM…