Le bureau communal de l’ONA à Mirebalais a deux ans

En présence des représentants des organismes publics et privés de la commune de Mirebalais et du département du Centre, des notables de la ville, des employés de l’ONA, le Directeur Général, Me Chesnel Pierre, a procédé à la célébration des deux ans d’existence du bureau communal de Mirebalais, coïncidant avec les 317 ans de fondation de la ville.

L’inauguration de ce bureau, le 24 août 2017, avait non seulement ravivé l’espoir chez les jeunes professionnels de la région de la zone en quête d’emplois rassurants, mais également chez les entrepreneurs et employés du secteur privé qui espéraient longtemps déjà la possibilité d’affiliation à l’ONA.

Dans ses propos de bienvenue, le vice-délégué de la commune de Mirebalais, Monsieur Luckson Pacombe, n’a pas caché sa satisfaction de l’implantation de cette succursale qui renforce la relation de proximité de l’Etat avec la population et l’importance vitale pour l’économie de maintenir des emplois structurants, tout en soutenant le processus de développement durable de la région et les immenses atouts qui permettent d’offrir de meilleurs services à la population.

« Maintenant, on attend l’arrivée d’ONAfanm pour servir les petites marchandes qui n’ont pas les moyens suffisants pour alimenter et faire fructifier leur petit commerce », a-t-il revendiqué.

Ce qui n’a pas manqué d’attirer l’attention du Directeur Général de l’ONA qui, en introduisant son intervention de circonstance, a promis, pour le prochain exercice, l’arrivée de ONAFanm dans le bas Plateau.

Me Chesnel Pierre a aussi mis l’emphase sur le succès de ce bureau. « Pour la période 2017-2018, les cotisations enregistrées au bureau communal s’élèvent à 55 millions de gourdes contre 58 millions de 2018 à date. Pas moins de 46 entreprises y sont affiliées, ajoutant ainsi 2,205 nouveaux assurés à notre effectif », avant de préciser que « ces assurés jouissent des mêmes droits et privilèges dont bénéficient tous les assurés de l’ONA. Rien qu’au niveau du bureau communal, et en moins de deux années seulement, 30 prêts sur cotisations et 28 prêts sur salaire ont été accordés », a annoncé le directeur général, fier de l’instauration par l’ONA d’un véritable système d’assurance.