53 bougies pour l’ONA, le Directeur général déclare que l’institution est en « bonne santé financière »

L’Office national d’assurance viellesse (ONA) a célébré le 8 novembre son 53e anniversaire. La cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités dont le président du Conseil électoral provisoire (CEP) Léopold Berlanger et le Directeur général de l’Unité centrale de renseignements financiers (UCREF), Joseph Oldy Bellegarde.

À l’issu de la cérémonie religieuse, le Directeur général de l’ONA, Chesnel Pierre a dressé un bilan positif de l’institution qu’il dirige depuis le 28 mars 2017.  « L’ONA est en très bonne santé », a déclaré Chesnel Pierre qui en a profité pour attribuer ces résultats au choix de l’obligation de résultats et à la volonté de satisfaire les attentes des contributeurs de l’ONA.

Le Directeur général a, par ailleurs, annoncé des mesures visant à rattraper ce qui représente, selon lui, « des retards en terme d’objectif d’optimisation » à savoir « l’informatisation du système, la décentralisation modulée au profit des collectivités territoriales, le développement des plateformes électroniques et le renforcement des relations avec les institutions bancaires de la place ».

Le Directeur général a, en outre, rassuré notamment les bénéficiaires de l’ONA de sa détermination à poursuivre le processus de modernisation de l’institution. Ce, conformément à la feuille de route de l’Office de management des ressources humaines (OMRH). Aussi, a-t-il annoncé pour 2019 le lancement des travaux d’amendement de la loi-cadre de l’institution.

Par ailleurs, Chesnel Pierre a promis l’intensification de l’un des produits financiers de l’ONA : ONAFANM qui est destiné aux commerçantes. Selon le Directeur général, ce programme dispose d’un portefeuille de crédit évalué à 151 millions de gourdes. Environ un millier de femmes ont déjà bénéficié dudit programme.

« ONADIASPORA accorde la possibilité aux membres de la diaspora de continuer à payer leurs cotisations sociales », a expliqué le Directeur général de l’institution.

Au terme de son allocution, Chesnel Pierre a informé que l’un des plus grands défis de son administration est de parvenir à créer une « véritable protection sociale à travers le pays », dans la perspective du renforcement de la cohésion sociale au sein de la société.

Source : Le Nouvelliste